publicite

Actualité

publicite
Intel vise 2020 pour le process 7 nm sans toutefois abandonner le 10 nm
Écrit par Guillaume 16-12-2018

Le géant américain souhaite-t-il brouiller les cartes ou va-t-il faire une croix sur le processus de gravure en 10 nm ?

Tous les observateurs du marché du microprocesseur savent combien Intel est embêté avec sa migration vers le processus de gravure en 10 nm. Très en retard sur ses plannings, le géant américain semble avoir toutes les peines du monde à parvenir à quelque chose fiable dans le domaine du 10 nm DUV (Deep Ultraviolet) qui n’est à l’heure actuelle disponible que sur un seul processeur de la marque, le Core i3-8121U, un modèle d’entrée de gamme doté de seulement deux cœurs.

L’usine Fab 42 d’Intel, cœur du process 7 nm (AnandTech)

Face à cette situation et à la montée en puissance d’AMD, Intel semble privilégier le process de fabrication dit 7 nm  EUV pour Extreme Ultraviolet. Si nous manquons évidemment d’informations à ce sujet, Intel communique pour détailler la technique et, surtout, pour insister sur le fait que tout se passe cette fois comme prévu. Intel indique effectivement que le procédé devrait être validé dès la fin de cette année et serait donc sur les rails pour une production de masse au cours de l’année 2020, comme il le prévoit depuis un petit moment.

Le procédé 7 nm EUV ne présente évidemment que des avantages pour Intel qui se retrouverait alors à réduire considérablement ses coûts de fabrication. Une question se pose toutefois : si le 7 nm EUV est réellement prêt pour un déploiement dès 2020, quel est l’intérêt du passage en 10 nm DUV qui ne serait qu’une transition d’assez courte durée ? À cela, Intel n’a pas de réponse directe. Le fondeur se contente d’expliquer qu’il n’est pas question d’abandonner ce procédé et que les processeurs arriveront bien l’année prochaine.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1