publicite

Actualité

GlobalFoundries retarde le passage au 7nm. AMD en difficulté ?
Écrit par Guillaume 03-09-2018

Visiblement en manque de client sur ce processus de gravure, GlobalFoundries a indiqué qu’il n’était plus question d’envisager le passage au 7 nm avant un bon bout de temps. Le président de la société a confirmé son intention de ré-allouer toutes ressources précédemment attribuées au 7 nm pour renforcer les lignes de production 12 / 14 nm.

S’il imagine et dessine ses processeurs, l’Américain AMD se repose sur deux sociétés pour en assurer la production. Il y a tout d’abord le Taïwanais TSMC qui fournit également NVIDIA et il y a GlobalFoundries. Cette seconde société, basée à Sunnyvale en Californie, est en réalité l’ancienne division production d’AMD dont il a choisi de se séparer en 2009. L’une comme l’autre devaient permettre à AMD de faire évoluer ses processeurs vers une nouvelle finesse de gravure (le 7 nm) : il s’agissait par exemple de produire les processeurs EPYC et Ryzen, mais aussi les solutions graphiques Vega et la future architecture Navi.

La première puce graphique AMD Vega en 7 nm, avec 32 Go de mémoire

Par la voix de son président, Tom Caulfield relayé par TechPowerUp, GlobalFoundries a toutefois indiqué qu’il n’avait plus l’intention d’assurer la fabrication de puces en 7 nm. La faute semble-t-il a un carnet de commandes insuffisamment rempli. GlobalFoundries insiste en revanche sur le nombre de ses partenaires qui ont encore besoin de la fabrication en 12 / 14 nm. Tom Caulfield explique que toutes les ressources qui étaient allouées au 7 nm seront donc très prochainement réaffectées afin que la production en 12 / 14 nm puisse gonfler.

Hélas pour AMD, ce dernier ne peut donc plus compter que sur TSMC. Problème, au contraire de GlobalFoundries, TSMC regorge de clients pour le 7 nm. Il risque donc de devoir faire patienter AMD qui ne représente guère plus 5% des commandes de TSMC. Ce dernier travaille effectivement déjà beaucoup avec des sociétés comme Apple (environ 75% des commandes TSMC) ou HiSilicon (environ 10%). AMD se veut rassurant et précise que ce contretemps n’aura aucun impact sur la commercialisation de ses différentes solutions. Nous demandons tout de même à voir.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1