publicite

Actualité

Microsoft dépasse pour la première fois les 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires
Écrit par Guillaume 25-07-2018

« Une année record pour Microsoft » voilà ce que l’on peut retrouver sur toutes les lèvres, dans tous les éditoriaux depuis la publication des derniers résultats financiers du groupe conduit de main de maître par Satya Nadella. Pour la première fois de son histoire, la société fondée par Bill Gates vient effectivement de dépasser le seuil des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur une année… et ce n’est peut-être pas fini.

Qu’il semble loin le temps où tout le monde s’accordait pour dire que la page Microsoft allait se tourner. Durant la première moitié des années 2000, le géant de Redmond manquait complètement le virage de la mobilité et ne parvenait pas à s’imposer sur le marché des smartphones. Il ne trouvait tout simplement pas la clé pour contrer Apple et son iPhone d’un côté et, plus gênant encore, Google et le système d’exploitation Android. Alors que les ventes de PC amorçaient un recul qui n’allait plus se démentir, il n’en fallait évidemment pas plus pour que tous les extra-lucides que peut compter le monde informatique ne prédisent une descente aux enfers pour Microsoft.

Quinze ans plus tard, Microsoft annonce donc un chiffre d’affaires de 110,36 milliards de dollars en hausse de 14% sur un an. Il annonce surtout un exercice annuel supérieur aux attentes franchissant pour la première fois de son histoire cette barre symbolique des 100 milliards de dollars sur une année. Les oiseaux de mauvais augure feront remarquer que le résultat net est lui en baisse sensible de 35% sur un an à 16,57 milliards de dollars. Il ne faut pas y voir un mauvais signe : en réalité, la raison est à chercher du côté d’une charge exceptionnelle liée à la réforme fiscale américaine de fin 2017. Sans cet événement exceptionnel, le résultat net de Microsoft aurait été deux fois supérieur.

Une réussite insolent pour un groupe dont on envisageait la chute et qui doit beaucoup au virage amorcé par Satya Nadella dès son arrivée en remplacement de Steve Ballmer.  À la tête de Microsoft depuis début 2014, M. Nadella n’a eu de cesse de recentrer Microsoft vers des domaines plus porteurs et, en particulier, le cloud. Oublié l’échec sur le mobile, Microsoft ne jure plus que par Azure, sa plateforme de cloud qui a vu son chiffre d’affaires encore bondir de 89% cette année. Moins remarquables, les autres activités de Microsoft se sont bien comportées à l’image de LinkedIn : le réseau social a vu son chiffre d’affaires progresser de 13% à 9,7 milliards de dollars. Enfin, souvent montré du doigt, le segment « informatique personnelle » ne se porte pas si mal : regroupant les activités Surface, Windows et Xbox, il réalise un chiffre d’affaires trimestriel de 10,8 milliards en hausse de 17%… « Tout va très bien, M. le Président. Tout va très bien, tout va très bien ! »

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1