publicite

Actualité

Un ordinateur beaucoup, beaucoup plus petit qu’un simple grain de riz
Écrit par Guillaume 04-07-2018

Les miracles de la miniaturisation ne manqueront jamais de nous surprendre ! Le dernier exploit en date est à mettre à l’actif d’une équipe de l’Université du Michigan. Celle-ci a effectivement réussi la prouesse de concevoir un ordinateur pulvérisant le précédent record détenu par la firme IBM. Pensez-donc, le nouveau lilliputien mesure à peine 0,3 mm de côté, trois fois moins que ce précédent record !

Au cours des années 60 et 70, les mini-ordinateurs prenaient le pas sur les mainframes afin que davantage de structures puissent disposer de leur propre unités, « à la maison ». Par la suite, ce sont les ordinateurs personnels – ou micro-ordinateurs – qui se sont imposés popularisant ainsi l’informatique. La miniaturisation s’est évidemment poursuivi et, en la matière, les exploits succèdent aux exploits. En mars dernier, IBM annonçait la conception et la finalisation « prochaine » d’un ordinateur absolument minuscule (en photo ci-dessous)… plus petit qu’un simple grain de sel. Bien sûr, il n’est pas ici question de rivaliser avec la puissance des supercalculateurs, mais plutôt de se glisser à tous les niveaux de notre quotidien. Inquiétant.

D’autant plus inquiétant même que cet ordinateur signé IBM est aujourd’hui ringardisé par la réalisation d’une équipe de l’Université du Michigan. Dirigée par David Blaauw, celle-ci vient effectivement de présenter un ordinateur de 0,3 mm de côté, soit trois fois moins que la machine d’IBM. Une telle mesure ne permet pas forcément de se rendre compte de la prouesse alors le plus simple est encore de regarder la photo publiée par l’Université du Michigan : oui, à côté de la minuscule pièce d’électronique, c’est bien un grain de riz ! Baptisé « Michigan Micro Mote », l’appareil est un ordinateur complet avec son processeur, sa mémoire vive, son émetteur-récepteur sans-fil et quelques cellules photovoltaïques.

L’université précise que le « Michigan Micro Mote » a été imaginé pour venir en aide aux chercheurs en médecine : son objectif initial était la mesure de température aux sein des cellules cancéreuses. Cette température serait plus élevée qu’au sein de cellules saines et l’ordinateur aurait ici un rôle de contrôle pour déterminer l’étendue de la maladie et la réussite / l’échec d’un traitement. L’équipe de David Blaauw précise toutefois qu’à peine ses travaux publiés, elle a reçu des demandes d’informations de nombreux chercheurs ce qui pourrait ouvrir bien des usages à ce « Michigan Micro Mote »… Jusqu’au prochain exploite dans le domaine de la miniaturisation ?

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
1

Invité Invité
lundi 30 juillet 2018

incroyable ! ce n'est qu'un début, après viendront les synthétiques I.A. puis s'en suivra la fin de l'espèce humaine. 

1