publicite

Actualité

Un milliard d’euros d’investis en Europe d’ici 2020 pour les superordinateurs
Écrit par Guillaume 16-01-2018

Douze états membres – dont la France et l’Allemagne – associés à la Suisse et à la Commission européenne ont décidé de mutualiser leurs ressources afin de mettre en place un ambitieux programme d’équipement en matière de superordinateurs… alors que l’Europe est nettement distancée par les États-Unis, mais aussi par la Chine ou le Japon.

Dévoilée par la Commission européenne, l’information est d’importance : la structure européenne en association avec plusieurs états membres et quelques partenaires a décidé d’investir massivement dans le domaine des supercalculateurs. Également connus sous le nom de superordinateurs, ces machines sont capables de réaliser des quantités hallucinantes d’opérations mathématiques. Elles sont employées dans des structures à très gros besoins comme les instituts météorologiques ou les laboratoires de recherches. Il n’y a encore pas si longtemps, l’Union européenne disposait de supercalculateurs à la pointe et Météo France a pendant des années pu se targuer de disposer d’une des solutions les plus puissantes.

Les choses ont aujourd’hui bien changé et l’unique machine européenne encore présente dans le top 10 des supercalculateurs mondiaux a été conçue par Cray Inc…. et encore, elle se trouve en Suisse. Les supercalculateurs les puissants de la planète sont tous basés dans seulement trois pays : les États-Unis (quatre machines), le Japon (trois machines) et la Chine (deux machines). Une situation pour le moins embarrassante lorsque l’on prétend occuper une place de choix sur la scène internationale. Logiquement, l’Union européenne a décidé de réagir et c’est par le biais de la Commission que la première décision a été prise.

Celle-ci a proposé un calendrier pour investir massivement le domaine des supercalculateurs. Ainsi, la Commission européenne, douze états membres et la Suisse ont décidé de mettre sur pied une nouvelle structure, EuroHPC (European High-Perfomance Computing). Celle-ci doit permettre de concentrer les investissements et les ressources afin de déployer dans toute l’Europe des infrastructures de calcul à haute performance. L’idée n’est cependant pas simplement d’investir massivement le secteur des supercalculateurs et EuroHPC va appuyer un programme de recherche et d’innovation afin que des technologies et des logiciels viennent compléter la nouvelle offre en matière de supercalculateurs.

 

Au total, ce sont plus de 1 milliard d’euros de fonds publics qui seront investis d’ici 2020 afin de donner un élan nouveau à la stratégie numérique européenne. En 2012, la Commission européenne avait déjà évoqué la nécessité d’un nouveau plan d’action. Elle semble aujourd’hui davantage se donner les moyens d’agir.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1