publicite

Actualité

Les différents types d’hébergement IaaS chez le géant de la base de donnée Oracle
Écrit par charon 12-07-2017

Tout le monde connaît maintenant bien le cloud, cet espace de stockage virtuel permettant aux entreprises d’externaliser leurs serveurs afin de s’épargner les corvées de maintenance et de déploiement liés à ceux-ci. Maintenant, voyons les différents types d’hébergement IaaS selon Oracle, le géant de la base de données.

Le cloud IaaS public

On parle de cloud public pour deux raison. D’une part, c’est la solution généralement utilisée par le grand public. D’autre part, dans ce type d’hébergement, les fournisseurs louent des ressources matérielles en utilisant des technologies de virtualisation – telles que Citrix -, permettant à plusieurs utilisateurs de partager ces ressources serveur. Ainsi, les données de chacun, souvent insuffisantes pour compléter l’espace à disposition, peuvent être mélangées avec d’autres afin d’optimiser l’espace de stockage.

Le cloud public est le type de cloud computing le plus facile à configurer. Il est hautement sécable et élastique et surtout, les utilisateurs ne payent que ce qu’ils utilisent, tel un système « Pay-as-you-go ».

Le cloud IaaS privé

Le cloud privé fonctionne exactement comme le cloud public – il utilise les même techniques de virtualisation -, sauf qu’il ne fournit un espace de stockage donné qu’à un seul organisme. Ainsi, aucune donnée n’est mélangée à celles d’autres entreprises, c’est-à-dire que les ressources sont spécifiquement dédiées à une entreprise sans que d’autres puissent utiliser ce même espace de stockage.

Les services étant fournis en privé et l’entreprise gérant elle-même les pare-feux qui protégeront ses données, ce type d’hébergement est plus adapté aux corporations possédant déjà leurs propres ressources de maintenance en matière d’informatique et de sécurité.

Le cloud IaaS hybride

Le problème des deux types d’hébergement précédents est que certaines données sensibles ou certaines applications ne sont pas appropriées ou ne peuvent pas être utilisées dans le cloud – c’est le cas, par exemple, dans le secteur des banques et des assurances.

C’est pourquoi Oracle a développé un cloud IaaS hybride, considéré comme l’association d’une infrastructure physique et virtuelle. Ainsi, une entreprise pourra par exemple garder certaines informations sensibles ou certaines applications trop complexe sur des serveurs physiques tout en externalisant d’autres données moins sensibles dans le cloud virtuel. Cet hébergement peut être développé tant avec le cloud public que le cloud privé. Il est d’un certain attrait pour les entreprises souhaitant profiter de l’évolution des technologies cloud tout en conservant les données sensibles de l’entreprise en interne.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1