publicite

Actualité

Intelligence artificielle : une évolution certaine, mais loin d’être aussi rapide qu’annoncée
Écrit par charon 04-07-2017

Les progrès de l’Intelligence Artificielle sont mis en avant chaque jour par différents chercheurs, pourtant, si l’IA se veut particulièrement douée dans les calculs bruts, elle aura encore beaucoup de mal à remplacer l’homme dans ses tâches au quotidien.

L’intelligence artificielle est sur toutes les lèvres depuis plusieurs années, et nombreux sont les chercheurs et scientifiques à alerter quant à la progression non maitrisée de cette technologie. Mais pendant que certains paniquent en voyant arriver au loin Skynet et ses terminators, il convient de relativiser sur le temps nécessaire à voir l’IA véritablement nous assister au quotidien.

Les applications de l’intelligence sont nombreuses et elle s’intégrera dans toujours plus de services au fil des années. La prochaine grosse évolution à ce niveau sera sans conteste l’adaptation de l’IA dans les véhicules autonomes, mais pour aller au-delà, il faudra être patient.

Ainsi, selon une étude du Future of Humanity Institude d’Oxford menée auprès de plus de 350 experts en intelligence artificielle, l’Intelligence a bien plus de chance de remporter le World Series of Poker d’ici 3 à 4 ans que de nous assister dans le repassage ou le pliage de vêtements.

Il faudrait au mieux 45 ans pour voir les IA capables de remplacer l’homme dans tous les domaines d’activité, mais cela reste de la théorie le plus souvent bien optimiste. Pour ce qui est des jeux simples dont l’issue est relative aux probabilités et autres formes de calcul statistique comme les échecs ou la plupart des jeux d’argent, l’IA fait déjà des merveilles, car la réflexion est soumise à des bases établies figées fondées sur les mathématiques pures. Pour tout ce qui est de la compréhension de l’environnement et de la préhension vis-à-vis des objets, l’IA devra évoluer de façon exponentielle.

Les spécialistes s’accordent à dire que l’IA nécessitera plus ou moins de temps pour remplacer chaque métier actuellement occupé par des humains, en fonction de sa complexité avec plus de 120 ans pour la mise en place de robots capables de tout gérer ou 30 ans pour les chirurgiens. Tout cela se base notamment sur la notion d’entrainement similaire à celui qu’un humain pourrait avoir.

Reste à savoir si les IA de demain seront capables de comprendre réellement la raison des tâches qu’on leur demande pour initier une phase de réflexion qui pourrait leur être propre. Pour l’instant, les phases d’apprentissage sont restreintes : on place l’IA avec un objectif et plusieurs mises en situation et un lot d’options, les capacités de réflexion sont ainsi en réalité des équations et des calculs réalisés à partir des inconnues soumises, et non une quelconque recherche de réalisation d’une tâche au mieux en fonction des attentes qui vont au-delà de celles demandées. En conséquence, l’IA d’aujourd’hui est capable de répondre à des demandes, mais pas de surpasser ou d’anticiper les attentes.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1