publicite

Actualité

AMD dément qu’un bug altère les performances du Ryzen sous Windows 10
Écrit par Guillaume 18-03-2017

Le lancement de son processeur Ryzen est tout sauf un long fleuve tranquille pour AMD. Si les principaux responsables du fondeur pensaient que la commercialisation du bébé était une fin en soi, ils ont rapidement déchanté. Ainsi, après les problèmes d’approvisionnement et les limites du sous-système mémoire évoqué par certains testeurs, il semble aujourd’hui que le Ryzen ne cohabite pas toujours de manière très heureuse avec Windows 10.

Certains testeurs se sont contentés de mesure brutes au moment de bencher le nouveau Ryzen. Comme à leur habitude, nos confrères d’Hardware.fr sont allés un peu plus loin et ont pu mettre en lumière certaines lacunes dans la gestion du sous-système mémoire. Au demeurant, rien de catastrophique, mais quelques défauts qui « brident les performances dans certaines applications spécifiques et dans les jeux » à en croire Guillaume Louel. Le testeur ajoute toutefois qu’il « faut relativiser puisque le niveau de performances est largement suffisant pour la majorité des titres et configurations ».

Die AMD Ryzen

Plus gênant, il y a déjà quelques jours, certains utilisateurs se sont fait l’écho de ce qu’ils estiment un bug du scheduler de Windows 10. Relayés par WCCFTech, ces commentaires font état d’un OS qui aurait du mal à gérer la nouvelle architecture du Ryzen et ne saurait pas faire la différence entre les cœurs physiques et logiques du processeur.  Moins performants, les seconds seraient parfois utilisés en priorité par le scheduler de Windows 10. Résultat, des performances sensiblement en baisse. Il n’en faut évidemment pas plus pour que des voix commencent à évoquer un lancement peut-être un peu précipité de la part d’AMD.

Tweet support Microsoft

Nous éviterons de nous prononcer sur le sujet. Toujours est-il que Microsoft n’est pas resté sourd à ces critiques de son Windows 10. Au travers d’un tweet certes un peu laconique mais malgré tout rassurant, le firme de Redmond a expliqué qu’un « nouveau processeur haut de gamme signifie de nouveaux bugs à neutraliser ». Problème, cette information pourtant confirmé par les services techniques de Microsoft a été démentie par AMD lui-même.

Au travers d’un message posté sur l’un de ses blogs, le fondeur a expliqué que le scheduler de Windows 10 reconnaît parfaitement les spécificités de l’architecture du Ryzen. AMD estime donc qu’il n’y a aucun souci à ce niveau et que les différences de performances observées entre Windows 7 et Windows 10 sont simplement dues aux différences de conception des deux OS. Nous n’avons pas les compétences pour mettre en doute la parole d’AMD, mais on se demande alors pourquoi Microsoft a reconnu le souci ?

publicite
ActuGaming Gamesplanet Gamoniac YouPass

Commentaires
0

1