publicite

Actualité

publicite
Une année record pour Microsoft
Écrit par Guillaume 22-07-2019

La clôture de l’exercice fiscal 2018 est l’occasion pour Microsoft d’annoncer des résultats records.

Quand certains prédisaient la fin d’un Microsoft vieillissant incapable de prendre le virage de la mobilité, sans doute ces derniers avaient occulté la faculté d’adaptation du géant américain. Certes au début des années 2000, Microsoft s’est complètement loupé et a laissé le champ libre à des concurrents tels que Apple ou Google. Aujourd’hui encore, les principaux responsables de la société fondée par Bill Gates doivent regretter ce raté monumental de la mobilité… mais ils ont sans doute plus d’une raison de se réconforter car Microsoft n’a pas manqué un nouveau virage, celui du cloud.

Aujourd’hui, la publication des résultats de Microsoft pour l’ensemble de l’exercice fiscal 2018 sont même l’occasion de mesurer à quel point le promoteur de Windows est parvenu à rebondir. En effet, en progression de 15% par rapport à l’exercice 2017, le chiffre d’affaire de la société américaine signe un nouveau record – 125 milliards de dollars – avec une poussée significative au cours du dernier trimestre qui représente à lui seul un chiffre d’affaires de près de 34 milliards de dollars. Logiquement, le bénéfice est lui aussi en nets progrès puisqu’il s’établit à 39 milliards de dollars sur l’ensemble de l’exercice fiscal 2018, soit une augmentation de 22% sur un an.

Nous le disions, le virage du cloud est une réussite pour Microsoft et c’est sans surprise que la branche Intelligent Cloud est en pointe des résultats du groupe : elle a généré 11,4 milliards de dollars de bénéfices, soit une hausse de 19% sur un an. Autre division en forme, le département Surface. Si le poids de cette division est plus modeste (chiffre d’affaires de 165 millions de dollars), on note une progression de 14% sur un an. A contrario, le département Xbox bat de l’aile : il accuse une perte de 233 millions de dollars signe évident d’une transition que Microsoft va devoir négocier au mieux. Le géante américain cherche effectivement à faire prospérer ses activités de services, le matériel n’étant plus qu’un moyen d’accrocher les joueurs… Gageons que l’actuel patron de Microsoft – Satya Nadella – aura autant le nez creux sur ce secteur que sur les autres.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1