publicite

Actualité

publicite
Face aux Ryzen 3000 d’AMD, Intel réduit à l’overclocking d’usine ?
Écrit par Guillaume 31-05-2019

La montée en puissance des processeurs Ryzen d’AMD semble devoir poser de plus en plus de problèmes à Intel.

Depuis déjà plusieurs mois, voire plusieurs années, il est de notoriété publique qu’Intel a toutes les peines du monde à faire évoluer ses processus de gravure de processeurs. Le fondeur est effectivement dans l’incapacité chronique d’exploiter commercialement et à grande échelle le processus 10 nm. Jusqu’au milieu de l’année 2018, il pouvait toutefois compter sur une position relativement tranquille sur le marché des microprocesseur pour PC, du fait d’une concurrence en perdition… mais les choses ont considérablement changé avec la sortie des premiers Ryzen et chaque nouvelle version complique encore un peu plus les affaires d’Intel.

À l’occasion du Computex de Taipei, AMD a présenté la série des Ryzen 3000 dont nous attendons encore d’avoir les premiers retours objectifs. Reste que tous les observateurs s’accordent pour dire qu’AMD a frappé une nouvelle fois très fort avec des processeurs dotés d’un rapport qualité / prix semble-t-il impressionnant. Intel ne pouvait pas rester les bras croisés, mais le fondeur américain semblait bien en peine de mettre quelque chose en face de ces nouveaux processeurs. De fait, la seule « arme » qu’il a été capable de dégainer est une puce baptisée Core i9-9900KS, en quelque sorte une version spéciale du Core i9-9900K.

En réalité, le processeur est pour ainsi dire identique à ce modèle un peu plus ancien. Il conserve les même caractéristiques techniques et ne se distingue que par une montée en fréquence allant jusqu’à 5 GHz sur l’intégralité de ses 8 cœurs. Il s’agit d’une première pour un produit « officiel », sachant que plusieurs puces ont déjà permis – via l’overclocking – d’atteindre une telle fréquence. Notons d’ailleurs que le Core i9-9900K permet lui aussi officiellement d’atteindre le 5 GHz en mode boost, mais sur deux cœurs seulement… de là à penser qu’Intel a simplement sélectionné ses processeurs les plus aptes à accepter pareil « overclocking », il n’y a qu’un pas que nous franchissons allègrement. Intel a vraiment du souci à se faire…

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1