publicite

Actualité

Une carte oui, mais pas à n’importe quel prix !
Écrit par GFreeman 17-08-2016

Chez driverscloud.com, nous avons un crédo que nous ne cessons de répéter à qui veut bien l’entendre : la carte graphique est la pièce maîtresse de la configuration d’un joueur. Par conséquent, nous pensons qu’une part importante du budget PC doit lui être consacrée (entre 40 et 60 %). C’est pourquoi, cet article fait la part belle, une nouvelle fois, aux GPU.

 

La routine

Vous l’avez sans doute suivie sur notre site cet été, les nouveautés en forme de GPU se sont multipliées et le milieu de gamme s’est complétement renouvelé en l’espace de deux petits mois.

C’est Nvidia qui a dégainé le premier avec Pascal et ses GTX 1060, 1070 et 1080. Puis ce fut le tour d’AMD de sortir deux cartes milieu de gamme surprenantes et bon marché : les RX 460 et RX 470, avant que Nvidia tape un grand coup avec sa monstrueuse GTX Titan. Avec ces innovations, le marché des cartes graphique se trouve gentiment chamboulé. Les commerçants doivent écouler leurs stocks d’anciennes cartes en limitant les pertes, les constructeurs entretiennent la confusion entre ancienne et nouvelle générations… la routine, quoi.

Sauf que nous avons décidé d’y voir plus clair et d’analyser consciencieusement les performances et les prix de ces chères cartes graphiques.

Pour trouver des benchmarks entre Titan X et Titan Z en 3840p, ce n’est pas très compliqué. Le net regorge de tests plus élogieux les uns que les autres (ca me rappelle Jean-René Godart qui parle de Lance Armstrong, allez savoir pourquoi). Mais lorsqu’il s’agit de savoir quel matériel offre le meilleur rapport qualité prix, et bien là ma bonne dame, y’a plus personne.

Il semble néanmoins essentiel (pour nous en tout cas), d’évaluer non seulement les avancés technologiques et les performances d’un GPU, mais en l’associant au prix demandé par le constructeur. Après tout, concevoir des produits de qualité sans limite de coût, ça n’est pas très difficile. Notre analyse des étiquettes chez deux revendeurs bien connus révèle que le prix est souvent déconnecté de la réalité des performances.Dans un marché parfait (autant le dire tout de suite, ça n’existe pas), un GPU 10% plus cher qu’un autre serait 10% plus performant. Le marché des cartes graphique est malheureusement (très) loin d’être parfait. Si vous comptiez acheter une nouvelle carte graphique en vous basant sur les prix pour évaluer les performances, vous alliez droit dans le mur.

 

Protocole de test

Pour ce test, les thermomètres et autres sondes sont restés au labo. Nous n’avons eu besoin que d’internet et d’un peu d’huile de coude. Nous nous sommes appuyés sur différents benchmarks, notamment ceux publiés par 3D Mark.

Une fois les moyennes de performance analysées et condensées dans un indice unique, nous avons relevé les prix sur les sites marchands (Ldlc.com et Materiel.net) au début du mois d’août. En croisant performances moyennes et prix de vente, nous obtenons un indice de Prix/Performance qui rend compte du nombre de FPS (Frames Per Second) supplémentaires en échange d’un euro dépensé. C’est simple non ?

Pour simplifier encore plus cet index, nous l’avons converti en note sur 20. Les notes s’échelonnent donc de 0 à 20.

Image1

 

Des disparités énormes

Le premier enseignement saute aux yeux : il existe des disparités énormes entre les différentes cartes disponibles sur le marché, ce qui confirme nos craintes, et également le bien fondé de notre analyse.

Par exemple, avec un budget de 140 Euros, certains pourraient être tentés par la Radeon R7 370, affichée à 132 euros,  qui obtient un score de performance honorable de 48 et une note €/FPS de 13/20. Et pourtant, ce serait une erreur. Dans le même ordre de prix (139 euros), la GTX 950 de chez Nvidia offre des performances 23% supérieures !

Vous l’aurez compris, avant de se lancer dans l’achat d’un GPU, mieux vaut attentivement considérer les performances de plusieurs cartes graphique pour un prix donné.

Autre enseignement, on remarque que les cartes haut et bas de gamme ont en général un indice €/FPS moins intéressant que le milieu de gamme. Dans le tableau ci-dessous, nous avons classé les cartes par ordre de performance croissante. On constate que les indices prix/perf les plus élevés se situent en milieu de tableau. En optant pour une carte se situant entre la GTX 770 et la GTX 1060 (cadre bleu), on en a forcément pour son argent.

Image2

 

D’autres facteurs à prendre en compte

Malheureusement, il ne suffit pas d’opter pour la carte avec le plus haut indice pour forcement faire une bonne affaire. Par exemple, la R9 290 présente le meilleur rapport  €/FPS de notre comparatif avec la note de 20/20. Il pourrait être tentant de la choisir. Cependant, ce serait faire fi de son énorme TDP de 300 watts, et de son lot d’inconvénients associés.

La dernière décennie a vu les performances des cartes s’améliorer, en même temps que leurs consommations, leurs nuisances sonores et leurs efficacités énergétiques. Ces trois derniers facteurs doivent être pris en compte lors de l’achat. Nous avons donc ajouté une colonne avec le TDP pour chaque carte. Celui-ci influence directement la consommation du GPU, et par conséquence le bruit et la chauffe. La date de sortie de la carte est aussi utile pour faire un choix éclairé. En général, les cartes plus récentes bénéficient d’une consommation mieux maîtrisée.

Evidemment, ceux qui n’ont pas de problème de température et ne sont pas importunés par les bruits de moteurs d’avion dans leur tour pourront tout de même envisager la R9 290 et ses 300 watts. Pour 159 euros, elle présente d’excellentes performances !

Pour les autres, si l’on est attentif au TDP de sa carte, la GTX 950 et les RX 470 et 480 font figure de bons élèves. Ces trois cartes sont idéales pour une config milieu de gamme, destinés à des jeux anciens ou peu gourmands (Dota 2, War Thunder, CS:GO…). Dans cette gamme de prix, difficile de trouver mieux à l’heure actuelle.

En revanche, si vous comptez jouer à GTA V sans saccade, il vous faudra taper un peu plus haut. La GTX 1060 par exemple. Avec sa moyenne de performance de 113 et son un prix rikiki de 299 euros,elle fait office de carte idéale dans ce niveau de prix. Pour peu que vous ne soyez pas trop gourmand sur les détails, elle fera tourner sans problèmes les derniers jeux, même les plus gourmands (GTA V, Assassin’s Creed Unity, Battlefield Hardline…), et même vous permettre de voir venir pour un ou deux ans.

Image3

En tout cas, le gamer averti évitera comme la peste les Titan X, R9 Fury X et autres GTX 980. Trop peu performantes pour leurs prix, elles présentent également une consommation électrique bien au-dessus de la moyenne.

Les cartes bas de gammes (même récentes), présentent également des niveaux de performance très faibles pour leurs faibles prix. Dans le cas d’un budget limité, il est préférable de resister aux prix alléchants de la GTX 750 Ti et la Radeon R7 360. Mieux vaut ajouter quelques euros pour accéder à une carte plus soignée, comme la RX 460, quitte à économiser sur d’autres postes de dépenses comme le boitier ou la carte mère.

Pour ceux qui ne pensent pas (ou ne peuvent pas), changer de GPU dans l’immédiat, il y a une solution alternative. Comme vous le savez peut-être, il est judicieux de désactiver certaines options graphiques gourmandes si vous constatez des saccades. Privilégiez toujours les FPS (il en faut au moins 60 pour un jeu fluide) au détriment des options et du niveaux de détails.

Par exemple la différence entre anisotropy 4X et 16X est quasiment invisible à l’œil nu, pareil pour l’anti-aliasing. Pourtant, réduire ces paramètres au minimum (2X ou 4X) aura un impact positif substantiel sur les performances de votre carte.

Comme quoi, on peut augmenter ses FPS sans dépenser un rond.

 

publicite
ActuGaming Gamesplanet Gamoniac YouPass

Commentaires
0

1