publicite

Actualité

AMD dévoile Polaris et casse les prix
Écrit par GFreeman 10-06-2016

 

Souvenez-vous, le mois dernier Nvidia  annonçait en fanfare des résultats financiers record, et la sortie de deux cartes graphiques révolutionnaires. On ne donnait alors pas cher de la peau d’AMD, son concurrent historique. La marque ayant essuyé de nombreux revers commerciaux depuis 2012, nous pensions même qu’un rachat pur et simple (par Nvidia par exemple) de la franchise GPU était envisageable.

 

AMD cible le milieu de gamme

Or, lors du Computex, AMD a riposté d’une bien belle façon en dévoilant les caractéristiques de sa nouvelle architecture Polaris et en s’attaquant au milieu de gamme.

En effet, la toute nouvelle Radeon RX 480 devrait être proposée aux alentours de 175 euros lors de sa sortie, le 29 Juin prochain. C’est moins de la moitié du prix de la GTX 1080. Réaliste, la marque californienne abandonne la lutte du high-end qui semblait perdue d’avance, pour se recentrer sur le milieu de gamme: un segment moins rentable, mais avec bénéficiant volumes de ventes plus élevés.

Il s’agit là d’un beau mouvement stratégique car, si sur le papier, les innovations majeures de Pascal peuvent justifier un prix élevé, en réalité, rares sont les joueurs capable de débourser les 800 euros demandés pour la GTX 1080. Cette fêlure dans la cuirasse du Caméléon n’a pas échappé à AMD qui enfonce le clou, en suggérant que deux  RX 480 en Crossfire équivalent à une GTX 1080. Même si le Crossfire est souvent source de problèmes de stabilité, à 350 Euros, ça mérite réflexion.

 

Consommation réduite et GDDR5

A l’heure actuelle, aucun benchmark sérieux n’a pu révéler les performances de la RX 480. Nous nous appuyons ici, (avec prudence), sur les déclarations d’AMD. La RX 480  serait donc peu onéreuse et offrirait des performances correctes. En passant à une gravure à 14 nm FinFet (pour rappel les Pascal sont gravées en 16), elle devrait afficher une réduction de la consommation électrique de 60% à performance égale. Une première pour la marque, qui depuis 5 ans, peine à proposer des produits énergiquement efficaces.

Sous le capot, la carte devrait proposer 2304 unités de calcul pour dépasser les 1085 Mhz et une puissance de 5 tera flops. Impressionnant à ce niveau de prix. La mémoire reste de la GDDR5 (4 ou 8 Go selon les modèles). Les performances de ce type de mémoire restent en deçà de la GDDR5X implémentée sur les cartes Pascal, qui permet le doublement des données transitant par chaque connecteur.

 

Un rapport €/FPS nettement favorable

Même sans GDDR5X, il y a fort à parier que les performances de la nouvelle RX 480 se situeront autour de celles de la 390X, proposée actuellement à 399 euros !

bench Polaris

Notre estimation de FPS ci-dessus (théorique car basée sur les caractéristiques techniques seules) donne des performances 42% en dessous de la GTX 1080 pour un prix 78% plus bas. Le rendement €/FPS est donc très largement favorable pour la carte d’AMD : la frame supplémentaire vous reviendra à 2.9 € chez Pascal, et seulement 1.2€ chez Polaris.

En conférence de presse, Raja Koduri, vice-président chez AMD a déclaré qu’il n’était pas nécessaire de dépenser 700 dollars pour jouer dans de bonnes conditions. Une allusion à peine masquée aux puces Pascal, et une confirmation de la nouvelle stratégie d’AMD, j’ai nommé le cassage de prix sur le milieu de gamme.

Force est de constater que Raja Koduri est dans le vrai : alors que Pascal permet aux joueurs d’atteindre des performances graphiques inégalée, Polaris propose des performances moyennes à des prix imbattables ; le tout accompagné d’une diminution de la consommation électrique : Bravo !

Raja Koduri

Raja Koduri lors de la présentation de la nouvelle RX 480

 

Lors de sa conférence de presse, Monsieur Koduri a aussi tenté de justifier ces baisses de prix par son souhait humaniste de rendre la VR accessible à tous. C’est beau l’humanisme.

Mais ne vous y laissez pas prendre. Après avoir pris du retard en recherche et développement, AMD est désormais incapable de jouer sur le tableau des performances face à Nvidia. Pour rester compétitif, un seul moyen : la baisse des prix.

Pour le plus grand bonheur des consommateurs.

publicite
ActuGaming Gamesplanet Gamoniac YouPass

Commentaires
0

1