publicite

Actualité

AMD : où s’arrêtera la chute ?
Écrit par GFreeman 25-04-2016

Le 21 Avril, AMD a dévoilé ses résultats d’activité pour le premier trimestre 2016. En Janvier, la firme avait déjà suscité de vives inquiétudes lors de la publication des chiffres de fin d’année. Autant dire qu’analystes et investisseurs attendaient ces résultats avec impatience.

 

Des résultats en berne

Malheureusement, les chiffres publiés jeudi n’ont rien de rassurant. AMD affiche des ventes s’élevant à 832 millions de dollars, en baisse de 20% comparé à la même période en 2015. Une fois de plus, cette baisse d’activité est majoritairement imputable au segment historique Computing and Graphics (cartes graphiques, processeurs desktop et notebook, chipsets et équipements graphiques professionnels). La division a vu ses ventes se contracter de 8% par rapport à la même période l’année dernière, pour s’établir à 460 millions de dollars. Du coté des bénéfices, c’est bien simple, AMD n’en réalise plus depuis 2012. Ce trimestre ne fait pas exception, puisque la perte nette s’élève à 70 millions !

Étonnamment, l’action a bondi de 22% à l’annonce des résultats : très mauvais certes, mais au-delà des attentes du marché.

 

Un marché déprimé

CA AMD 10-15v3

En effet, il n’aura pas échappé aux observateurs que le trimestre précédent n’a pas été favorable à l’industrie des nouvelles technologies (Intel a d’ailleurs annoncé la suppression de 12 000 postes la semaine dernière). Les résultats d’AMD ont de nouveau pâti d’un marché maussade et de la baisse inexorable des ventes d’ordinateurs personnels, au profit des tablettes.

Cependant, ces résultats inquiétants sont également le reflet de l’ascendant que le concurrent historique, Nvidia, est en passe de prendre sur AMD. La baisse constante du chiffre d’affaires limite les capacités de recherche et développement d’AMD (voir graphique ci-contre). L’investissement recherche a diminué d’un tiers en 4 ans, laissant un boulevard aux innovations de Nvidia, le concurrent historique.

Si bien que les dernières cartes graphiques de la marque au caméléon, basées sur l’architecture Maxwell ont fait un tabac, alors même que la prochaine vague Pascal s’annonce comme un tournant technologique majeur. Aussi, Nvidia devrait-il publier le 7 mai prochain des résultats en nette hausse.

 

Le risque d’un tout-puissant monopole

À défaut d’une innovation majeure dans les prochains mois, les parts de marché d’AMD vont se réduire comme peau de chagrin, dégradant un peu plus une situation financière déjà compliquée.

À tel point qu’une dissolution de la branche computing and graphics est envisageable. La division est déficitaire depuis plusieurs années. À Wall Street, le titre a déjà perdu 52% depuis 2012, sa capitalisation boursière ne s’élève plus qu’à 3 milliards de dollars. Une broutille par rapport aux colosses des nouvelles technologies : c’est six fois moins que Nvidia et 50 fois moins que le mastodonte Intel. Ce rapport de force rend AMD vulnérable à toute forme d’hostilité et en fait une proie attrayante. Au point que son rachat pur et simple par un concurrent (Nvidia pour ne pas le nommer) n’est pas à exclure.

Une perspective peu souhaitable pour les consommateurs, car la chute d’un acteur majeur du hardware pourrait bouleverser l’industrie des puces graphiques. La suprématie de Nvidia inciterait le marché à renouer avec des pratiques monopolistiques. Comme dans d’autres secteurs, on assisterait d’une part à une envolée des prix et d’autre part à une réduction des efforts de recherche. Le tout favorisant une stagnation des performances graphiques et une fixation arbitraire des prix.

Un avenir potentiellement sombre pour le monde du gaming.

AMD publiera ses résultats pour le deuxième trimestre en juillet. Affaire à suivre donc…

publicite
ActuGaming Gamesplanet Gamoniac YouPass

Commentaires
0

1